Accueil » Histoire et Politique » Comment devient-on accro aux débats parlementaires?

Comment devient-on accro aux débats parlementaires?

Comme beaucoup, quand les débats en commission et au parlement ont démarré autour du #mariagepourtous, je me suis dit que le sujet était trop grave et trop historique pour ne pas m’y intéresser de plus près. A l’époque du PACS, j’étais en province et les moyens d’internet ne permettaient pas de suivre (et en tant qu’étudiante, on avait ni tv, ni satellite ou cable). Quant aux lois tout aussi importantes concernant la Peine de Mort et l’IVG, je n’étais pas née (ou trop jeune). Mais cette fois, je n’allais sûrement pas louper ça donc j’étais dans les manifestations à Paris, j’ai passé du temps à échanger sur le sujet avec des amis, collègues, famille (y compris mon frère et ma soeur qui sont tous deux à l’étranger).

Alors grâce à twitter, je me suis prise au jeu. Cela a commencé quand un soir, je lisais des « amis »  twitter que ce projet de loi était en cours d’examen en commission des lois, et qu’en plus on pouvait suivre enligne! Voilà pourquoi je me suis connectée la première fois sur http://www.assemblee-nationale.tv/direct.html. C’était la dernière ligne droite et l’addiction commençait déjà, j’allais suivre jusqu’au bout l’examen du projet. Sur twitter on me disait que ça irait jusqu’à 1h du mat (il était 23h), je n’ai pas résisté à rester jusque là.

logo-de-l-assemblee-nationale

La première vertu que cela a eu, ça a été de me faire prendre conscience de comment on passait d’une idée, à un projet de loi, depuis sa présentation en conseil des ministres jusqu’au jour où il est débattu en séance par les députés. Je pense que tout citoyen devrait avoir connaissance de comment notre démocratie marche, du travail des députés que l’on a élus.

Grâce à internet, tout citoyen peut suivre en direct les débats, et ce qui est important à mon sens c’est que l’on peut suivre sans un journaliste qui commente chaque fait et geste de ce qui s’y passe. Je ne jette pas la pierre à ceux dont c’est le métier, mais ayant pendant longtemps suivi des tournois sportifs et j’aurais souvent apprécié que les commentateurs nous laissent, nous téléspectateurs nous forger notre opinion sur ce qu’il se passe à partir de ce qu’on voit et entend, sans biais ni influence.

Après l’examen en commission, il y a eu la manif du 27 janvier et le 29 janvier, les articles de loi commençaient à être examinés par les députés. Il y en avait pour 10 jours. Cela m’a permis de découvrir qu’il y avait 3 séances par jour à l’assemblée, et que jusqu’au 11 février ça pouvait durer des jours et des nuits (!) durant.

J’ai commencé par écouter les discours, voilà celui que j’ai envie de retenir. Un jeune député engagé, ça change l’image qu’on peut avoir de la classe politique (on parle souvent de dinosaure/éléphant), on en veut encore des députés comme ça!

Je pourrais aussi citer celui de la fabuleuse Christiane Taubira, mais ses interventions, réponses, discours pendant l’examen de ce projet qui pourraient rentrer dans l’histoire sont nombreux.

Bref on était un certain nombre sur twitter à suivre ces débats, jour après jour, soirée après soirée avec le motdièse #directAN. J’avoue avoir joué la lâcheté en refusant de lire les commentaires des opposants au projet. J’estimais entendre assez d’horreurs dans l’hémicycle, pour ne pas lire aussi sur twitter. Que je rassure ceux qui liront ici, j’ai un boulot, une vie à côté, donc je n’ai pas pris 10 jours de congés en ermite pour suivre les débats. Ils ont juste rythmé ma vie pendant ces 10 jours. J’écoutais avec un casque en journée quand je pouvais, et  comme ils duraient tard le soir, en rentrant de la danse ou du boulot je pouvais encore suivre. Certains soirs j’avoue aussi ne pas avoir été trop patiente, avoir coupé le son pour faire autre chose puis le rallumer de temps à autre pour voir où on en était.

J’étais tellement active sur Twitter que je me suis faite remarquer par Mathieu Deslandes (Rue 89) qui m’a demandé un témoignage sur le sujet et a rédigé un article « Mariage homo, tous accros au direct de l’assemblée ». Il avait vu juste. On était plusieurs, ou devrais-je dire nous sommes plusieurs. Parce que l’addiction ne s’est pas arrêtée au débat #mariagepourtous. Une courageuse a même créé un compte « accros au direct AN » à @ADAN_officiel et fais de son mieux depuis pour suivre les débats.

Cela a permis à nombreux d’entre nous aussi de découvrir nos députés, adeptes du réseau social notamment @yanngalut @fderugy @sergiocoronado @olivierdussopt @c_capdevielle @s_mazetier. J’avais souvent cette image de personnes mises sur un piédestal, parce qu’ils semblaient inaccessibles, en fait non. Ils répondent à nos questions, expliquent ce qu’il se passe, réagissent sur twitter (aussi avec leurs tripes), merci à eux pour leur patience et la pédagogie dont il font preuve!

Bref mon message à tous serait de dire qu’il est important de s’intéresser à comment marche notre démocratie et les lois. Quelques fois quand on voit le parcours du combattant, ça permettrait de se rendre compte qu’il ne suffit pas de se dire oui allez on change ça et qu’en un claquement de doigts c’est fait. Loin de là, et c’est normal qu’un processus qui va changer certaines habitudes à l’échelle d’un pays comme le notre ou donner des droits à des citoyens soit débattu, et étudié en profondeur.

Publicités

4 réflexions sur “Comment devient-on accro aux débats parlementaires?

  1. C’est une très bonne question!
    La démocratie elle est d’abord passée en mettant son bulletin dans l’urne et élire nos députés. Ensuite ils ont a charge de nous représenter.

    Je pense qu’elle passe à la fois par les échanges de monsieur tout le monde sur un réseau social, ou au bistrot autour d’un verre mais qu’elle se traduit à l’assemblée. L’avantage sur twitter de surcroit est qu’on peut aussi interagir en direct avec nos députés. C’est important qu’on exprime et qu’ils entendent notre voix, charge à eux ensuite de l’exprimer à l’assemblée (ça c’est dans un monde idéal hein, cf le titre de mon blog).

    J'aime

    • Merci de m’avoir éclairé. J’en ai bien besoin (cf le titre de mon blog). Blague à part, je partage votre manière de concevoir ce rôle des réseaux sociaux.

      J'aime

  2. Pingback: L’assemblée a adopté le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe | Histoires d'une idéaliste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s