Accueil » Sciences et numérique » La vie sur twitter

La vie sur twitter

logo-twitterDe plus en plus les médias font référence à des twitts qu’ils soient de politiques, d’autres médias, des citoyens blogueurs ou anonymes. J’ai été contaminée par twitter par mon amie @squintar adepte du réseau social en toutes circonstances, qu’il pleuve, vente ou neige.

Je m’y suis mise doucement, puis je suis devenue particulièrement accro lors de la campagne présidentielle, et j’ai même réussi l’exploit de dépasser ma limite journalière à quelques reprises lors des débats autour du projet de loi « mariage pour tous » à l’assemblée nationale. L’outil peut être puissant si on fait l’effort de suivre des gens, d’engager des échanges (et d’ignorer ceux qui nous enquiquine). Il a m’a permis de rencontrer des personnes diverses et variées, d’en retrouver aux manifs, d’échanger avec des députés qui y sont actifs, et même d’avoir des échanges professionnels avec d’autres twittos. Sans compter les Live Tweets (LT pour les intimes) d’émissions de tv, radio ou évènements. Du coup, j’essaie de traîner collègues, amis, familles qui n’y sont pas de s’y mettre et . Cela dit à y réfléchir, ce n’est pas une mauvais chose qu’ils n’y soient pas, ça permet de me lâcher un peu plus. J’ai testé l’utilisation multicompte pour avoir un compte « pro » et « associatif » mais il m’arrive de temps en temps de twitter du mauvais compte oups.

D’ailleurs, je lance ici un appel à tous les conseils d’applis, je n’ai pas encore trouvé celle qui me satisfasse complètement sur PC et sur mobile (android).

Donc j’ai parcouru les blogs, et utilisé mon ami google pour chercher les conseils d’utilisation de twitte. Regards sur le web donne un liste de conseil assez détaillée ici. Ce que j’en retiens et ce que j’approuve c’est:

Avoir un profil clair, oui on clique régulièrement par un profil cité par un compte auquel on est abonné, et si il donne envie de part ses convictions/loisirs/métier, on s’y abonne.

Soigner l’orthographe (même si quand on twitte en live, on laisse passer des coquilles), mais oui les fôttes d’horteaugraffe et de grammaire ça donne pas envie, du tout.

Soignez nos followers, oui c’est toujours sympa un « twelcome », même si j’avoue ne pas le faire systématiquement, plus par manque de temps que d’envie, et idem pour les #FF (pourquoi que le vendredi d’ailleurs est un mystère)

Usage des Hashtags:  il m’a fallu un temps pour comprendre l’utilité mais quand on est organisateur d’un évènement ou passionné par un sujet ça devient bien utile

Relayer du contenu d’autres, c’est évident. Dans mon cas je RT souvent  parce que bon pourquoi refaire/redire quelque chose qu’un autre a déjà bien dit?

Documenter et citer des sources, ça me semble évident aussi. Une rumeur qui part de rien n’est pas vraiment souhaitable (même si c’est le jeu favori de ceux que l’on appelle communément « trolls »)

Courtoisie et Authenticité sont les mots clés. Les relous qui font exprès et sont pas cohérents, on les remarque assez vite…

Je suis globalement d’accord à part quelques points qu’il faut dire je ne me résous pas à faire moi même. Non, je ne passe pas du temps à faire les stats, les follows/unfollows, d’autres en sont passionnés (http://www.jegoun.net/2013/03/twitter-cette-grande-famille.html)… Et force est de constater que je ne me limite pas à 10 twitts par jour ahum. Quant aux listes/favoris, j’ai encore du mal à m’y mettre, même si il arrive qu’à certains moments on ait juste envie de lire ce qu’ont twittés les amis proches ou ceux avec qui on est en confiance.

Mon collègue bloggueur @jegoun a posté une liste de conseils, comment devenir un twitto influent, à prendre au 15e degré, mais pas toujours. Ce à quoi j’ajoute un deuxième lien: « ne nous fâchons pas sur twitter« , des gens avec lesquels on n’est pas d’accord, ça tourne au vinaigre il y en a, et il y en a d’autant plus qu’on s’exprime sur un sujet sensible.

Quelques liens:

Un site intéressant : http://www.siteduzero.com/informatique/tutoriels/petit-guide-d-utilisation-de-twitter.

Un guide du langage twitter: http://tweetsdecomptoir.com/twitter-pour-les-nuls/

Après il y a tout un tas de sites plutôt orientés « utilisation professionnelle » avec comme moto « soigner son image sur la toile. C’est un bon outil pour les entreprises/associations pour garder contact avec des clients, des partenaires, créer un réseau, diffuser de l’information en temps réel etc.

Enfin, Twitter a defrayé la chronique quand des députés se sont mis à réagir en séance de l’assemblée nationale, notamment auprès de politiques. Je ne vois pas en quoi ça les a dérange dans la mesure où les débats sont visibles en direct sur internet ou à la tv, et qu’apparemment certains députés n’ont aucune retenue en termes de grossièretés  violences verbales, manques de respect vis à vis d’un orateur qui a la parole en séance… Après tout c’est autant le bazard que dans une cour de récré dans l’hémicycle.

Publicités

2 réflexions sur “La vie sur twitter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s