Accueil » Minute Feministe » Minute #feministe 04/11/2016 #monengagementmonchoix

Minute #feministe 04/11/2016 #monengagementmonchoix

Ma réflexion féministe du jour, quand j’entends des reproches à une militante de ne pas vouloir se jeter à l’eau et être candidate.

On peut défendre ardemment la présence des femmes en politique, est-ce que ça veut dire pour autant qu’on a envie de se lancer à titre personnel?

Non, et mille fois non.

Etre féministe ce n’est pas qu’on impose aux femmes de faire de la politique sous prétexte de parité, c’est bien celui qu’elles aient le choix, le choix de s’impliquer au niveau où elles le souhaitent, au moment où elles le souhaitent et dans les conditions dans lesquelles elles le souhaitent. Cela me fait d’ailleurs penser étrangement à « un enfant, si je veux, quand je veux, comme je veux » #moncorpsmonchoix. La porte doit être grande ouverte (par la loi notamment), libre à chacune d’y entrer, ou pas. OU PAS.

On peut défendre l’IVG sans pour autant l’accepter pour soi même si la question se pose, on peut défendre l’IVG même si on est un homme. Pas pour autant que le combat qu’on mène en est moins légitime; La question de fond est bien celle du choix qui doit être ouvert et soumis à aucune condition ni pression.

Étonnamment une femme est capable de prendre une décision par elle même. Le courage n’est pas de faire quelque chose dont on n’a pas envie sous prétexte d’être féministe, le courage c’est de prendre ses responsabilités, prendre position et assumer jusqu’au bout.
Peut être qu’un jour oui, on aura fait sauter le formatage culturel et être une femme en politique sera la même chose qu’être un homme en politique. Peut être qu’un jour les femmes politiques n’auront plus à subir, sexisme, patriarcat, misogynie exacerbées par l’exercice du pouvoir (aussi bien par les personnes que par le fonctionnement de nos institutions). Un jour j’espère.  D’ici là il faut avouer ça fait franchement pas envie et il faut une bonne dose de courage et d’énergie pour se jeter dans la gueule du loup politique.

En attendant, c’est très positif d’encourager quelqu’un en disant qu’il ou elle a les capacités, les convictions tout ça, d’être même prêt à laisser sa place (c’est assez rare pour le souligner), mais ça ne suffit vraiment pas pour que la personne change d’avis. Tout ça pour dire, messieurs qui souhaitez voir plus de femmes aux responsabilités, appuyez vous sur leurs convictions et leurs décisions plutôt que d’imposer les vôtres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s