Minute #feministe 07/06/2018 #lecon10 #FloMarandet

~Le féminisme pour les nul-le-s~

*Leçon n°10*

Les droits de l’Homme excluent les femmes.

1- parce que la majuscule est une imposture patriarcale, qu’on ne l’entend pas et que souvent elle n’est pas mise

2- parce qu’à l’époque de la Révolution, les femmes n’étaient pas des citoyennes et donc n’étaient pas concernées par les droits de l’homme

3- parce que si on disait « les droits de la Femme, mais avec une majuscule pour inclure les hommes », je ne pense pas que ça passerait auprès de la gent masculine

4- parce que dans toutes les autres langues, c’est « droits HUMAINS »

5- parce que les femmes ne sont pas des hommes, tout simplement.

Vive les DROITS HUMAINS, ou les DROITS DE LA PERSONNE ✊🏻

Publicités

Garde tes compliments sur mon physique

Paie ton reloud !

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai été effrayée quand j’ai commencé à me rendre compte que la majorité des hommes étaient incapables d’aborder une femme sans la « complimenter » sur son physique. J’imagine certainement qu’avant, comme beaucoup d’autres femmes, je trouvais ça normal, voire que j’ai pu un jour en être flattée. J’y étais habituée et je n’y prêtais absolument pas attention. Et un jour, tu passes à travers le miroir et là c’est le drame.

View original post 1 662 mots de plus

Minute #feministe 05/06/2018 #lecon9 #FloMarandet

~Le féminisme pour les nul-le-s~

*Leçon n°9*

Y a des magazines féminins qui font des articles sur le petit ventre des hommes qui serait sexy…

Donc les magazines féminins passent leur temps à dire aux femmes qu’elles sont grosses et qu’elles doivent maigrir… Et en plus, ces mêmes magazines nous disent qu’il faut qu’on trouve sexy le gras des hommes…

On se foutrait pas un peu de notre gueule, là ?!

Minute #feministe 03/06/2018 #lecon8 #FloMarandet

~Le féminisme pour les nul-le-s~

Par Flo Marandet

*Leçon n°8*

Quand la plupart des gens voient un homme et une femme en tenue de soignant-e-s, iels pensent tout de suite que l’homme est le médecin et la femme l’infirmière.

Ça montre bien les représentations inconscientes qu’on a des genres.

Et c’est dû au conditionnement de notre société qui nous montre depuis l’enfance et quotidiennement, des rôles différents assignés aux femmes et aux hommes, dans les livres, les jeux, les dessins animés, les films, les pubs, les séries, les magazines, etc.

Minute #feministe 31/05/2018 #feminisme

Un texte de mon amie Eva sur ce qu’est le féminisme, et ce qu’il défend.

Plusieurs notions reviennent systématiquement et je vais essayer de les expliciter un peu (même si quelqu’un qui ne veut pas ouvrir les yeux ne le fera jamais).

=> ARGUMENT CHOC N°1 « Mais tous les hommes ne sont pas comme ça. Il ne faut pas tout généraliser. »

Évidement que TOUS les hommes ne sont pas feignants à la maison. Évidement que TOUS les hommes ne sont pas des violeurs. Encore heureux. Sinon je serai la première à appeler à ce qu’on les éjecte illico comme des malpropres.
MAIS ce qui est un fait est que les femmes font 70% des tâches ménagères, que tous les 7 minutes une femme est violée dans ce pays et tous les 3 jours une femme est assassinée par son conjoint. Passons sur le harcèlement sexuel, les injonctions sexistes et les différences de salaires. La liste est longue. Est qui est acteur ou à minima profiteur de cette situation ? Les hommes.
Et cette réalité vous en parlez quand ? Pourquoi vous préférez voir que 3 mecs sur 10 font la cuisine au lieu de parler du fait que 7 femmes sur 10 se tapent tout le boulot à la maison ?
Non les violeurs, agresseurs, conjoints violents et les feignants ne sont pas des cas isolés, des « tarés », ce sont tous des hommes faisant partie de cette société gangrenée par le sexisme… Nous on parle de ces hommes, de ce fléau. On ne l’éradiquera pas en parlant des 2 ou 3 mecs « bien » (qui pour la plupart ne sont pas si géniaux que ça… car même s’ils ne violent ou frappent pas, s’en branlent quand même largement de ce que vivent les femmes…).

– UNE AFFIRMATION N’A PAS BESOIN D’ETRE TOTALE POUR ETRE VRAIE
– LE FEMINISME DENONCE UN SYSTEME ET NON DES INDIVIDUS
– pour aller plus loin : taper « not all men » sur google et lisez…

=> ARGUMENT CHOC N°2 « Il ne pensait peut être pas mal faire. »

C’est fou comme les intentions servent toujours les oppresseurs. Une femme met une mini jupe ? Elle voulait chauffer (et mérite donc qu’on l’agresse). Mais un homme qui harcèle une femme dans la rue « était peut-être maladroit ». Alors qu’il suffit de regarder les actes : mettre un vêtement n’est pas une agression, être insistant avec une inconnue dans la rue, ça pue !

Quand on dénonce le manspreading, le manterrupting, les relous dans la rue (je parle des mecs qui s’accaparent l’espace public, pas des agresseurs hein), on ne suppose pas forcément qu’ils ont de mauvaises intentions.
Mais c’est bien là le problème. Les hommes confisquent l’espace et la parole aux femmes sans même s’en rendre compte (ou en trouvant ça tellement normal que ça ne leur semble pas être déplacé).
Et c’est le résultat d’une société sexiste qui apprend aux hommes que tout leur est dû et qui apprend aux femmes qu’elles doivent comprendre les hommes, rester calmes et souriantes et surtout passer leur temps à se concentrer sur les intentions des hommes, au lieu de juste voir leurs actes et de se dire « c’est de la merde ce que tu fais ».

Et le fait de ne pas penser mal n’est pas une excuse. Dans une société où les femmes vivent des injustices et des emmerdements permanents, ne pas y penser quand on pose un acte, en tant qu’homme, est déjà l’étalement de ses privilèges. « Moi quand je trouve une femme belle/ que je veux faire une blague / etc, bah je l’aborde. Comme je n’ai pas de mauvaises intentions, je n’ai pas besoin de prendre en considération ce qu’elle peut ressentir. »
Cette attitude est en elle même symbole du mâle dominant. On reproche aux féministes de ne pas prendre en considération les errements mentaux des hommes mais on ne demande jamais aux hommes de réfléchir à ce que c’est d’être une femme avant de l’ouvrir. Deux poids, deux mesures.

– LES INTENTIONS, ON S’EN TAPE. CE SONT LES ACTES QUI DÉTERMINENT NOS OPPRESSIONS
– pour aller plus loin : tapez « hommes et féminisme » sur google et lisez…

=> ARGUMENT CHOC N°3 « Vous êtes trop virulentes. Ça repousse au lieu de donner envie de s’intéresser au féminisme. »

Le féminisme n’est pas une campagne marketing. C’est une lutte sociale. Et les luttes contre des oppressions et des privilèges, par définition, grattent les privilégiés. Autrement dit, si le féminisme convenait à tout le monde, c’est qu’il n’aurait plus lieu d’être.

En tant que féministe, j’essaie de répondre aux questions des personnes qui s’interrogent. Mais force est de constater que la plupart (en particulier les hommes) ne se posent pas de questions, iels veulent surtout se conforter dans leurs idées….

Le but du féminisme n’est pas de convaincre les personnes qui ne s’intéressent pas aux injustices vécues par les femmes, en particulier les hommes qui de part leur position dominante n’ont pas le besoin de s’y intéresser.

Par ailleurs, le féminisme n’a jamais fait un seul mort. Alors que les hommes violent et tuent tous les jours des femmes. Les extrémistes, c’est eux…

– LE FEMINISME EST UNE LUTTE JUSTE. ELLE N’A PAS BESOIN DE SE VENDRE PAR SA GENTILLESSE.
– pour aller plus loin : si vous êtes une femme, tapez « sexisme intériorisé » sur google et lisez… si vous êtes un homme tapez « hommes et féminisme » sur google et lisez..

Pour les quelques personnes qui ont lu jusqu’ici et qui ne sont pas déjà féministes, dites vous que vos arguments/phrases anti-féministes, on les connait. Si vous sentez ce petit doute qui vous dit à vous aussi que c’est des mots creux qui ne sont que là pour vous protéger d’une vérité qui fait mal, voici un petit article sur ces phrases typiques : https://aucreuxdemoname.fr/blog/bingo-feministe-decryptage/

Minute #feministe 29/05/2018 #lecon7 #FloMarandet

~Le féminisme pour les nul-le-s~

Par Flo Marandet

*Leçon n°7*

Les déguisements sont souvent normaux pour les hommes et hypersexualisées pour les femmes.
Il suffit de regarder les boutiques de déguisements en ligne :
– médecin / infirmière sexy (bonjour la différence de statut social, en plus)
– père Noël / mère Noël sexy
– zombie / zombie sexy
– super héros avec une combinaison qui recouvre tout le corps/ super héroïne avec un soutif et une jupe au ras des fesses
Etc, etc…

Minute #feministe 26/05/2018 #lecon6 #FloMarandet

~Le féminisme pour les nul-le-s~

Par Flo Marandet

*Leçon n°6*

La culture pedo, c’est le fait de sexualiser les petites filles (maquillage, strings, maillots de bain 2 pièces, talons, vêtements d’adultes, danses hypersexualisées, etc) et d’infantiliser les femmes (tenues d’écolière sexy, culte des jambes, des aisselles et surtout du pubis glabres, hommes adultes représentés avec des femmes beaucoup plus jeunes, etc).